Focus sur l'agriculture Audoise

Les flux rss du siteImprimer la page

Le département de l’Aude tire son nom du fleuve qui le traverse. La multiplicité de ses territoires est le fruit de la juxtaposition de son climat aux influences à la fois méditerranéennes et atlantiques, marqué par un bon ensoleillement, et de l’amplitude de son relief. Les massifs montagneux des Pyrénées et de la Montagne noire définissent les contours des plaines s’étirant d’ouest en est, partant du Lauragais, passant par Carcassonne et aboutissant à l’embouchure du fleuve Aude. Ce relief forme un couloir emprunté par les vents parfois violents : le marin humide vient de la mer et le cers soufflant du Nord-ouest, froid et sec, aggravent les phénomènes de sècheresse fréquents en été. En se rapprochant du littoral, les pluies deviennent variables et se développent sous forme d’orages.

Adaptée à ces terroirs, l’agriculture audoise est majoritairement viticole avec 64 000 hectares de vignes en production qui s’étendent sur les massifs des Corbières et du Minervois, sur les plaines narbonnaises et du Carcassès et sur les coteaux du Razès et du Limouxin. À l’Ouest de Carcassonne, l’agriculture devient mixte puis laisse progressivement la place aux grandes cultures dans le Lauragais. L’élevage allaitant extensif est majoritaire sur le Pays de Sault, l’ouest des Corbières et de la Montagne noire.

En complément d'Agri’scopie® , le pôle Economie et Prospective propose une lecture de l’agriculture de chaque département d'Occitanie.

Ce document brosse un portrait de l’agriculture du département. Il regroupe également les données statistiques à connaître et qui sont synthétisées dans de nombreux tableaux, cartes et graphiques.

TELECHARGER

L'agriculture en bref : l'Aude

Chiffres clés de l'agriculture Audoise - édition 2017